eToro annonce une pénurie de cryptomonnaie

La plateforme de trading eToro, un acteur majeur dans le monde spéculatif, est victime de son succès et de celui du Bitcoin. Il a annoncé à ses utilisateurs que, face à la demande sans précédent pour les cryptomonnaies, il ne pourrait peut-être pas soutenir les futurs ordres d’achat dans les jours à venir.

Protéger sa communauté

C’est via un e-mail massivement envoyé à tous qu’eToro a tenu à prévenir ses utilisateurs que ses liquidités s’épuisaient ainsi que son stock de Bitcoin (BTC). C’est ensuite l’analyste financier réputé Mati Greenspan qui a diffusé la nouvelle sur les réseaux. La plateforme de trading, mondialement connue, comptabilise pas moins de 17 millions de clients dans le monde. Extrêmement présent dans les médias, eToro a enregistré pas moins de 380 000 nouveaux adeptes depuis le début de la nouvelle année.

De son côté, le Bitcoin a enregistré une très forte hausse, en l’espace d’à peine trois mois, ce qui a créé une demande sans précédent de la part des investisseurs. L’arrivée en masse de ces nouveaux clients, tout d’un coup convaincus par la nécessité d’investir dans les cryptomonnaies, a montré les capacités d’eToro à s’adapter à de nouvelles conditions : la plateforme boursière israélienne à relever le minimum de dépôt pour les nouveaux arrivants à 1 000 dollars, afin de préserver sa communauté déjà existante.

Vers une raréfaction du Bitcoin

Le BTC a commencé sous la barre des 10 000 euros en septembre 2020, des 15 000 euros en novembre, des 20 000 euros en décembre pour finalement atteindre son pic en janvier, en valant plus de 27 000 euros. C’était un record encore jamais atteint par la célèbre cryptomonnaie, le dernier remontant à décembre 2017 avec une valeur atteignant un peu plus de 14 122 euros.

La conséquence de ce succès, c’est qu’il risque bien d’entraîner une limitation des positions acheteuses de cryptomonnaies, mais aussi faire évoluer l’écart entre le prix de vente minimum et le prix d’achat maximum : c’est ce que l’on appelle le « spread ». De plus, les acheteurs massifs, comme PayPayl ou Grayscale, qui sont prêts à investir des milliards de dollars, provoquent une tension majeure sur la demande en Bitcoins.

Ces nouveaux investisseurs, plus institutionnels, bouleversent le marché. Et selon la banque JPMorgan, ce n’est pas prêt de s’arrêter là : elle estime à 600 milliards de dollars la demande à venir concernant le Bitcoin. Dans ces conditions, la cryptomonnaie prendra automatiquement de la valeur, car elle deviendra plus rare.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.