L’ENT, c’est un espace de travail en ligne qui a tenté de révolutionner l’école et la formation il y a dix ans, en les faisant passer à l’ère du numérique et d’Internet. Aujourd’hui, le projet savoirs numériques 5962 tente de dépoussiérer le concept, en partenariat avec l’académie de Lille et la région Nord-Pas-De-Calais.

Un espace numérique de travail pour changer l’école

À l’origine, l’ENT (Espace Numérique de Travail) a été conçu pour permettre à tous les acteurs du monde de l’école et de la formation, c’est-à-dire aussi bien les professeurs que les élèves et les parents d’élèves, de profiter d’une plateforme en ligne sur laquelle échanger efficacement des informations.

L’ENT devait alors offrir, sur Internet, un espace qui permettrait à l’école ou à l’université d’étendre leurs moyens de communication et d’échanges jusque chez chacun de ces élèves. L’objectif était également de permettre à chaque acteur de s’investir davantage dans la vie de l’établissement en étant mieux informé des manifestations, des enjeux et des problèmes posés ponctuellement.

L’ENT, une plateforme dépassée

Cependant, dans les faits, l’ENT a peu convaincu et c’est, aujourd’hui, dans l’ensemble, une vieillissante et dépassée. Son design et son fonctionnement sont devenus totalement contreproductifs et ne conviennent plus aux exigences de notre époque.

Tous les développeurs web le savent, un bon site ou une bonne plateforme, c’est d’abord une expérience agréable et intuitive pour l’utilisateur. À ce niveau, la plupart des ENT ne sont pas du tout adaptés à cette problématique.

À l’école et jusqu’au lycée, la plateforme est finalement majoritairement utilisée par les parents et le corps enseignant pour communiquer en se passant de l’intermédiaire de l’élève. De même, dans l’enseignement supérieur, l’ENT n’est souvent utilisé par les élèves que lorsqu’il s’agit de connaître leur langue. L’interface laborieuse les poussant à utiliser davantage leur adresse mail pour communiquer avec leurs professeurs.

Le projet savoirs numériques 5962, qu’est-ce que c’est ?

Le projet savoirs numériques 5962 a démarré il y a quelques années, à la rentrée 2013 sur tout le territoire de l’académie de Lille, dans le département du Nord (59) et dans celui du Pas-de-Calais (62), avec pour objectif de repenser les services proposés par l’ENT de la région en les modernisant et en les rendant plus attrayants.

Dès 2015, 562 établissements en étaient équipés et avaient été formés à son utilisation. Ainsi, 1,2 million d’utilisateurs avaient accès à cet ENT nouvelle génération avec, évidemment, une gestion préférentielle de leur site pour retrouver facilement l’ENT de leur établissement de rattachement au milieu de tous les autres présents dans le réseau.

Les objectifs de ce nouvel espace de travail

Les équipes en charge du développement du projet savoirs numériques 5962 avaient pour objectif de moderniser l’ENT, mais également de faciliter la numérisation des outils et du fonctionnement de la formation en général. Une tâche ardue qui a exigé des développeurs de se poser les bonnes questions pour apporter les bonnes solutions au monde de la formation.

Pour que l’espace de travail en ligne modifie réellement les méthodes d’apprentissage et le monde de la formation en général, il a d’abord fallu le rendre visuellement attrayant. Ensuite, il a fallu penser aux moyens de le rendre indispensable. Pour cela, les développeurs ont pensé aux équipes enseignantes en leur offrant la possibilité de regrouper leurs cours, les devoirs et les corrections sur une seule et même plateforme.

Ainsi, l’ENT du projet savoirs numériques 5962 n’est plus une simple boîte mail moche et difficile à utiliser. Au contraire, ses fonctionnalités ont été pensées pour accompagner l’enseignant dans son travail. Le professeur peut donc, désormais, donner des devoirs à ses élèves sur l’ENT et les élèves doivent faire ces devoirs sur l’espace numérique. L’intérêt, c’est que le professeur aura alors la possibilité de corriger avant le cours et d’intégrer la correction et les leçons à en tirer à son cours.

Le futur de la formation est-il numérique ?

Internet a profondément modifié le rapport que nous entretenions avec le savoir et l’apprentissage et a, inévitablement, modifié le rôle du professeur et la façon dont son travail est perçu. Effectivement, avec l’arrivée d’Internet, le professeur ne représente plus un accès incontournable et exclusif au savoir. Désormais, chacun a accès à toutes les informations qu’il souhaite et peut être autodidacte.

Le monde de la formation essaye donc, petit à petit, de modifier le rapport qu’il entretient avec ses élèves, notamment en assumant un rôle d’accompagnateur plutôt qu’un rôle de guide incontournable. Les nouveaux ENT répondent à cette exigence et on ne se pose plus la question, lorsque l’élève doit faire ses devoirs sur un ordinateur du bien-fondé de la démarche et du risque qu’il aille chercher les réponses sur Internet. Au contraire, l’objectif est désormais de lui apprendre à chercher correctement des informations, pour être sûr qu’il aiguise son œil critique.

ENT 5962 : qui est derrière ce projet ?

Ce projet de refondation de l’Espace Numérique de Travail a été initié par l’académie de Lille et soutenu par le Conseil Général, le Conseil Départemental du Nord ainsi que celui du Pas-de-Calais, mais également la DRAAF (Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt – pour son implication dans l’enseignement agricole).

Il a été baptisé savoirs numériques 5962 en référence aux deux départements sur lesquels s’étend le nouveau service en ligne et les équipes de développement ont gardé un contact étroit avec les équipes pédagogiques locales tout au long de leur travail pour que l’espace de travail en ligne soit le plus possible adapté à leurs besoins.

L’ENT nouvelle génération sera-t-il étendu à toute la France ?

Pour le moment, ce portail amélioré a beau avoir fait ses preuves, aucun projet visant à étendre son utilisation à tout le territoire n’a été annoncé.

Pourtant, de nombreux élèves, parents et enseignants l’appellent de leurs vœux, plaidant l’absolue nécessité pour l’école et l’enseignement supérieur d’entrée pleinement dans l’ère du numérique. Une révolution de la pédagogie est en marche et il semble qu’elle ne pourra se faire sans le numérique.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.